Le bref commentaire de l'auteur ne manque pas d'intérêt puisqu'il écrit : « Cet abbé (...) écrivit, non sans talent, mais avec une hargne incommensurable contre Pierre de Bruys, aux idées qu'on qualifierait au XVIe siècle de "protestantes.» Cette parenté d'idées entre le pétrobrusianisme (thèses de Pierre de Bruis) et, trois siècles plus tard, la Réforme protestante est évidente, quoique rarement mise en avant. Ce qui donne du poids à cette remarque c'est que l'auteur de la notice dans La Vie - Annie Noblesse - est pasteur de l'Église luthérienne de France, professeur d'histoire du Christianisme médiéval et moderne à la faculté de théologie protestante et à l'Université Marc Bloch à Strasbourg.