Alain Belmont, professeur d'Histoire Moderne (XVIe-XVIIe-XVIIIe siècles) à, l'Université Pierre Mendes France (Grenoble II) et CNRS, a abordé ce sujet dans deux conférences récentes : le 3 février 2006 à Die et le 17 juin 2006 à Vassieux. Dans cette commune du sud du Vercors il vient de terminer, avec une dizaine d'étudiants, la fouille des restes de deux moulins à vent sur les huit qui y fonctionnèrent autrefois.

Les moulins à vent sont rares dans les Alpes du Nord (42 connus actuellement) car le vent n'y est jamais régulier, d'où une conduite de mouture délicate et la médiocrité de la farine obtenue, sans oublier les périodes sans vent alors que l'on peut toujours stocker de l'eau dans un réservoir pour les moulins à eau...

C'est pourquoi en Baronnies et Diois où ruisseaux et rivières ne manquent pas - contrairement au Vercors calcaire - on ne compte que deux moulins à vent reconnus.

Un premier, dans la Combe de Die, est le fameux "moulin de Jansac" dans le dangereux virage du même nom (D 93) ; il se présente sous la forme d'une tour circulaire agrémentée d'un pigeonnier. Le second, est à L'Epine - entre Serres et Rosans - simple base de tour circulaire.

Alain Belmont a publié de nombreux articles sur les meules et les moulins, entre-autre dans le dernier numéro de L'Alpe (32 - Printemps 2006) sous le titre de "Voiliers des cîmes", p. 66-75. Il vient de faire paraître un ouvrage en deux volumes intitulé "La pierre à pain" aux Presses Universitaires de Grenoble (PUG).