Les Journées du Patrimoine 2016 à Mollans-sur-Ouvèze

Mis en avant

Les 17 et 18 saffiche-patrimoine-v6-reduiteptembre 2016 se sont déroulées à Mollans les Journées du Patrimoine. Quatre lieux et quatre thématiques pour partager et faire apprécier le patrimoine de la commune.

Les Archives communales ont présenté quelques documents remarquables tirés du fonds local, un ensemble de 60 photographies anciennes et des objets (vêtements anciens, bannières, inscriptions etc.) ; à la chapelle des pénitents ce sont 50 images de photographes qui attendaient les visiteurs ainsi que des outils anciens de l’artisanat et de l’agriculture. Les trésors de l’église Saint-Marcel ont été mis en lumière et commentés. Enfin le moulin à huile a ouvert ses portes sous la houlette d’un expert en oliviers et olives. Au total, 180 visiteurs sont venus retrouver leur jeunesse ou découvrir les merveilles du patrimoine mollanais .

Et sans apéro à la clé !

Lire la suite

Toponymie du Poët-en-Percip par Jean-Claude Ruegg et Mireille Bourny

RUEGG POETUn inventaire des noms de lieux-dits de la commune du Poët-en-Percip a été réalisé à partir de différents documents cadastraux et cartographiques et d’une étude de terrain.
Quarante-trois quartiers sont recensés dans le cadastre napoléonien de 1834 alors que le cadastre actuel n’en mentionne plus que trente-neuf. Soixante-dix-sept autres leiux-dits ont été trouvés.

Cet inventaire a été mis en forme par la réalisation de tableaux toponymiques, de cartes de quartiers et de panoramas commentés aboutissant à une sorte d’Atlas Toponymique. Un chapitre particulier passe en revue les toponymes les plus caractéristiques et donne, quand c’est possible, une interprétation de quelques appellations.

Prix 10 €

4000 ans d’histoire du Buis et de la moyenne vallée de l’Ouvèze par Yves Girard

Couverture 4000 V6_1LRPartant de la fin du Néolithique, période de sédentarisation de populations jusqu’alors nomades, l’auteur tente de parcourir les quarante siècles qui nous séparent de cette époque.

À partir d’indices concrets mêlant découvertes archéologiques et archives, il s’attache à décrire l’évolution des communautés de la moyenne vallée de l’Ouvèze à travers leurs réalisations.
Il adopte une présentation structurée en
grandes parties correspondant à des mondes différents mais complémentaires :

Lire la suite

Mémoire de Guillaume Constantin Consolin Baculard. Mollans, 14 mai 1790

Guillaume Constantin Consolin Baculard est issu d’une famille d’émigrés italiens (les Consolini ou Gonsolini) arrivés à Mollans au tout début du XVIe siècle. Elle a compté plusieurs figures célèbres.
La Révolution de 1789 a laissé dans nos archives un grand nombre de textes intéressants pour apprécier l’état d’esprit du moment. Le 14 mai 1790, Consolin Baculard lit, lors de l’assemblée générale des habitants, le discours que nous retranscrivons ci-dessous. Discours énergique, sans langue de bois dirions-nous aujourd’hui, qui décrit avec emphase la situation locale et qui a marqué l’assemblée à tel point qu’il fut relu et célébré en place publique.
Ce texte est consigné en deux endroits : le registre d’enregistrement des actes de la commune, et, bien sûr, le livre de raison de Consolin. Celui-ci prolonge utilement le discours par des notes très personnelles sur la Terreur en marche à Mollans.

Mémoire de Guillaume Constantin Consolin Baculard. 14 mai 1790

« Devis des réparations à faire aux merlets du bout du pont et autres endroits publics »

PONT ET MERLETS NB 60BIl y a beaucoup de questions sur l’entrée du village et sur l’ancienneté du pont de Mollans. Est-ce un pont roman ou un pont moderne ? Deux textes permettent d’y répondre.
Le premier date de 1442. Il est en latin et donne une description précise du village au milieu du XVe siècle. C’est le document de base. Le second, ci-dessous, date de 1739. Il confirme l’existence d’une tour au bout du pont et d’un pont levis, remplacé par un arc. Certes, la tour est en fort mauvais état et la question de sa destruction se pose. Mais un sursaut des habitants, attachés à la beauté de l’ensemble, a permis de les restaurer pour un temps. Toutefois, pour l’instant, aucun document ne précise la date de la démolition de cette tour. Est-ce en 1851 lorsque le pont a été élargi ? Affaire à suivre…

« Devis des réparations à faire aux merlets du bout du pont
et autres endroits publics ». 14 décembre 1739

Buxois d’antan. Clercs et laïcs (XVIIe-XVIIIe siècles) par Pierre Perreau

Couverture Clercs et laics V7_cr

Bourg-capitale des Baronnies, Le Buis occupait jadis une position stratégique, aux marges du royaume, à proximité et pourtant à l’écart de l’axe rhodanien. Les XVIIe et XVIIIe siècles constituèrent pour la ville une période charnière, entre les guerres de religion qui l’avaient accablée et la Révo­lution qui devait assurer le triomphe de Nyons, la sœur rivale.
Deux siècles pendant lesquels la ville se remit peu à peu et finit par retrouver une certaine prospérité qu’entravait pourtant l’absence d’une vraie route vers le Comtat, ­débouché naturel des Baronnies. Lire la suite

Novembre 1713 : « Exposition du bail à pris fait pour le bassin de la fontaine »

IMG_5119_crLa construction de la première fontaine publique de Mollans a commencé en septembre 1713 avec le creusement d’une galerie de captation au pied de la montagne de Bluye et la construction par corvées d’une canalisation en terre cuite.

Le 1er novembre 1713, alors que les travaux de la canalisation avancent rapidement, les consuls exposent à prix fait la réalisation du bassin de la fontaine, prix fait qui est remporté par Amédé Gresse, maçon de Mollans, pour 100 livres.

« Exposition du bail à pris fait pour le bassin de la fontaine »
Cote : AC Mollans – DD2_18

Textes et documents des Baronnies. «Projet pour faire une église parrossialle à Mollans»

Nos archives locales conservent un très grand nombre de documents susceptibles d’intéresser un large public, en dépit de l’écriture parfois/souvent difficile à déchiffrer pour le néophyte.
C’est pour cela que nous proposons de mettre en ligne, de manière régulière, des textes que nous avons retranscrits pour nos recherches personnelles et qui nous ont semblé apporter un éclairage sur le patrimoine local.
C’est aussi pour nous l’occasion de partager avec le plus grand nombre nos interrogations et de recueillir les remarques et suggestions qui pourront enrichir nos connaissances communes.
Nous ouvrons les hostilités avec un texte trouvé dans la série DD des archives anciennes de Mollans. Il s’agit d’un projet de construction d’une nouvelle église rédigé par Jean-Thomas Ginoux, notaire de Mollans au début du XVIIIe siècle.

Projet pour faire une église parrossialle à Mollans

 

Toponymie de Sainte-Euphémie-sur-Ouvèze

TOPONYMIE STE EUPHEMIE001Édité par la commune de Sainte-Euphémie et à l’initiative de Jean-Claude Ruegg et Mireille Bourny, vient de paraître une plaquette 48 pages toutes en couleur sur un sujet passionnant : les noms de lieux de cette petite commune du Val d’Ouvèze.  Réalisé à partir de différents documents cadastraux et cartographiques, et d’une étude de terrain, cet inventaire recense soixante-huit noms de quartiers qui divisent le territoire de la commune et qui sont, pour la plupart, l’héritage de noms d’usage anciens. Une trentaine de micro-toponymes supplémentaires ont été identifiés jusqu’à présent.

Lire la suite

L’église du Buis

Yves Girard nous fait visiter l’église Notre-Dame de Nazareth, de Buis-les-Baronnies.

La première mention de l’église du Buis remonte à l’année 1222. Elle est alors le lieu de presque tous les évènements importants de la vie de la Baronnie.

C’est l’époque où les Barons de Mévouillon règnent sur un petit état quasiment indépendant, qui, en 1317, sera acquis par les Dauphins, et passera en 1349 à la couronne de France.

Lire la suite