Les Journées du Patrimoine 2016 à Mollans-sur-Ouvèze

Mis en avant

Les 17 et 18 saffiche-patrimoine-v6-reduiteptembre 2016 se sont déroulées à Mollans les Journées du Patrimoine. Quatre lieux et quatre thématiques pour partager et faire apprécier le patrimoine de la commune.

Les Archives communales ont présenté quelques documents remarquables tirés du fonds local, un ensemble de 60 photographies anciennes et des objets (vêtements anciens, bannières, inscriptions etc.) ; à la chapelle des pénitents ce sont 50 images de photographes qui attendaient les visiteurs ainsi que des outils anciens de l’artisanat et de l’agriculture. Les trésors de l’église Saint-Marcel ont été mis en lumière et commentés. Enfin le moulin à huile a ouvert ses portes sous la houlette d’un expert en oliviers et olives. Au total, 180 visiteurs sont venus retrouver leur jeunesse ou découvrir les merveilles du patrimoine mollanais .

Et sans apéro à la clé !

Lire la suite

Conseils utiles aux éducateurs de vers à soie. Félix Chauvet


BOITE GRAINELa réédition de cette petite brochure est le fruit des circonstances : depuis de nombreuses années je recherche toutes sortes de documents touchant à la vie de nos rurales 
Baronnies. La sériciculture fait partie de ces curiosités. Elle a en effet modelé non seulement le paysage mais aussi l’habitat de nos villages pendant de longs siècles. Le petit manuel d’éducateur de vers à soie de Félix Chauvet est une de ces trouvailles que le hasard apporte un jour à la maison. Un grand merci donc à Eric Roso et Pierre Bourdelon. Lire la suite

« Remarques mémorables en la ville du Buix escriptes par Hercules Giraud prestre et curé de lad(ite) ville »

012 Le casque du pétardier V2Séquelle tardive des guerres de Religion, les huguenots, sous les ordres du sieur de Montbrun descendant du célèbre Dupuy-Montrun décapité en 1575, tentent une attaque contre la ville du Buis. Le récit en est conté par Hercule Giraud, curé du Buis et contemporain de l’assaut, célèbre localement pour ses anecdotes portées sur les registres paroissiaux. Le casque et l’échelle du pétardier, encore propriété de la communauté, furent longtemps exposés dans l’église et une statue élevée en l’honneur de Notre-Dame de la Victoire trône toujours à droite du chœur.

Remarques mémorables en la ville du Buix
escriptes par Hercules Giraud prestre et curé de lad(ite) ville »

Notice historique sur la reconstruction de la chapelle de Notre-Dame du Pont à Mollans pendant les années 1851 et 1852

Chapelle du PontLe texte que nous reproduisons ci-après, dans une orthographe modernisée, a déjà été publié en 1974 dans le n° 1 de Mollans-sur-Ouvèze. Revue d’études locales. Il est consigné dans un registre des archives paroissiales où sont notés, par les curés successifs, les détails de la construction et de l’entretien des deux chapelles du pont (1729 et 1851) sur 120 ans.
C’est Victor Eynard, successeur de Jean-Claude Goudard, décédé en 1849, qui est l’artisan de la reconstruction de la chapelle en 1851. La chapelle de 1729 est bien malade et « menace ruine ». Outre « l’expertise » des causes de cette ruine, ce sont les précisions qui entourent les tribulations de la reconstruction qui constituent l’élément central du document, essentiel pour la connaissance de ce monument majeur du patrimoine local, inscrit à l’ISMH.
Ce texte a été lu et interprété avec plus ou moins de bonheur par deux auteurs dans leurs notices sur la chapelle 1. Mais rien ne remplace la lecture de l’original !
Toutefois, Victor Eynard est un curé de village au XIXe siècle : la fin de son texte prend les accents d’une prédication, dans le plus pur style du temps !

Notice historique sur la reconstruction
de la chapelle de Notre-Dame du Pont à Mollans

Inventaire des notaires de la Drôme aux Archives Départementales

2013-02-18_120201Une nouvelle qui va réjouir les chercheurs et curieux, surtout ceux d’ailleurs qui habitent loin de la « capitale » : les Archives de la Drôme viennent de mettre en ligne sur leur site un inventaire des registres de notaires pour le département. Soit pas moins de 31000 registres ! 

Pour le Val d’Ouvèze on dénombre :
– Le Buis : 813 registres
– Mollans : 334 registres, les plus anciennes minutes remontant à 1547
– La Roche-sur-le-Buis : 84 registres

À Mollans, on peut consulter aux archives communales et sur rendez-vous, les pages numérisées de 174 registres, soit près de 80 000 pages (deux pages par photo). Un inventaire sommaire de 14 758 actes entre 1643 et 1829 (avec des trous…) permet de s’orienter dans une masse gigantesque d’informations avant d’aller à Valence.

Mémoire de Guillaume Constantin Consolin Baculard. Mollans, 14 mai 1790

Guillaume Constantin Consolin Baculard est issu d’une famille d’émigrés italiens (les Consolini ou Gonsolini) arrivés à Mollans au tout début du XVIe siècle. Elle a compté plusieurs figures célèbres.
La Révolution de 1789 a laissé dans nos archives un grand nombre de textes intéressants pour apprécier l’état d’esprit du moment. Le 14 mai 1790, Consolin Baculard lit, lors de l’assemblée générale des habitants, le discours que nous retranscrivons ci-dessous. Discours énergique, sans langue de bois dirions-nous aujourd’hui, qui décrit avec emphase la situation locale et qui a marqué l’assemblée à tel point qu’il fut relu et célébré en place publique.
Ce texte est consigné en deux endroits : le registre d’enregistrement des actes de la commune, et, bien sûr, le livre de raison de Consolin. Celui-ci prolonge utilement le discours par des notes très personnelles sur la Terreur en marche à Mollans.

Mémoire de Guillaume Constantin Consolin Baculard. 14 mai 1790

« Pris fait pour le seigneur de Pierrelongue pour massonnerie » 6 mars 1709

Cet acte de 1709 précède celui que nous avons publié la semaine dernière qui est un prix fait de « finitions » ! Mais il donne une idée de l’ensemble des pièces qui composaient le château, soit trois chambres, une salle, un cabinet, une cuisine et des greniers au dessus des chambres. Celui que nous publions aujourd’hui se divise en deux parties : une partie s’intéresse aux ouvrages des canaux qui alimentent le moulin à blé, une autre à la réhabilitation pour 150 livres de l’habitat seigneurial qui semble en fort mauvais état.
C’est en quelque sorte la réfection du « gros œuvre » qu’entreprend Esprit Joseph Marie de Quiqueran, seigneur dotal de Pierrelongue depuis son mariage en 1707 avec Jeanne de Johanis. On y trouve, entre autres, la reconstruction du pigeonnier, la suppression du pont levis, la réhabilitation de la salle.

1709-Château de Pierrelongue

« Devis des réparations au château de Pierrelongue avec prix fait »

JTG1710_306_crC

Beaucoup d’interrogations subsistent sur le château de Pierrelongue. À défaut d’éclairer la lanterne des curieux (car un prix fait est un document technique dont l’interprétation ne saute pas aux yeux), nous proposons à la sagacité de nos lecteurs ce texte de 1710, puisé dans les notariales de Mollans et rédigé par Jean-Thomas Ginoux. Il s’agit d’un devis pour réparer le château, pour lors propriété d’Esperit Joseph Marie de Quiqueran, seigneur de Pierrelongue (il réside à Bédoin).
À l’origine ce document était destiné à alimenter une initiation à la paléographie moderne ; c’est ce qui explique la forme « pédagogique » de la retranscription. Nous pensons toutefois que sa publication aujourd’hui, accompagnée du document original, pourra éveiller quelques curiosités et amener certains à la lecture de nos riches archives.

Château de Pierrelongue. Jean-Thomas Ginoux. 1710
Retranscription du Devis des réparations au château de Pierrelongue

« Observation du 16e septembre 1745 ». Une crue centenale à Mollans

10d_1356Tout le monde a encore en mémoire les terribles inondations du 22 septembre 1992. Beaucoup ont découvert que l’Ouvèze, habituellement si tranquille, pouvait se déchaîner à cause des pluies d’équinoxe. Pourtant les archives locales portent témoignage de tels phénomènes. Ainsi, le 15 septembre 1745, Alexis Morénas, alors curé du village, consigne dans le registre des actes de baptême un événement météorologique en tout point semblable à celui de 1992 et « digne de mémoire perpétuelle ». À ceci près qu’il n’y eut que des dégâts matériels, certes importants, mais limités aux terres agricoles de la Serre.

Pourtant, en ce 15 septembre, tout a commencé comme en 1992 ; la pluie exceptionnelle ayant suivi une longue période de sécheresse, comme en cette année 2015… restons vigilants !

« Observation du 16e septembre 1745 » Une crue centenale à Mollans

 

« Devis pour les ouvrages de massonerie pour la construction d’une tour pour l’orloge de Mollans »

10D_0739Le beffroi de Mollans a été construit en 1720. Le devis ci-dessous apporte un éclairage technique sur sa construction. Il sera recrépi à deux reprises, à la fin du XIXe siècle et à la fin du XXe. Le cadran solaire porte la date de 1758. Aujourd’hui l’horloge d’origine à une seule aiguille qui nécessitait la remontée quotidienne du contrepoids, a été remplacée par un mécanisme électrique. La sirène d’alarme, quant à elle, est commandée depuis peu à distance.

« Devis pour les ouvrages de massonerie
pour la construction d’une tour pour l’orloge
de Mollans »